Aller au contenu principal
Font Size

Des achats pour compléter le déficit de fourrage

Ce n’est pas la première fois que Guillaume et Freddy Hubert font face à une récolte de fourrage qui ne couvre pas les besoins de leur troupeau. Ils ont prévu des alternatives comme il y a quelques années.

Des dérobées et davantage d’achats de paille vont être nécessaires à Feddy et Guillaume Hubert pour nourrir leur cheptel de parthenaises.
Des dérobées et davantage d’achats de paille vont être nécessaires à Feddy et Guillaume Hubert pour nourrir leur cheptel de parthenaises.
© G.R.

Du foin à volonté, une règle de base dans les élevages allaitants. Au Gaec La Riminière, à Verruyes, les associés Freddy et Guillaume Hubert vont devoir adapter l’alimentation de leur troupeau de 140 parthenaises à une récolte d’herbe qui, ce printemps, a été insuffisante. « Une année difficile, moins de stocks et plus d’animaux », énumère Freddy, faisant état des menaces pesant sur l’ICHN qui conduisent les associés à augmenter leur cheptel d’une vingtaine de vaches.
Tous les ans, ils fauchent environ 30 des 120 hectares de prairies permanentes ou temporaires de l’exploitation. « Le foin est bon, mais nous n’avons pas la quantité, explique Guillaume. Habituellement, on en récolte 6 tonnes par hectare. Alors que les autres besoins sont assurés par des dérobées, la récolte n’a atteint que 4 à 4,5 tonnes par hectare », a-t-il calculé, soit 40 à 60 tonnes de moins sur l’ensemble de l’exploitation.

Une partie du déficit fourrager va être couvert par un achat de 60 tonnes de paille supplémentaires, soit l’équivalent de ce qu’ils achètent habituellement à des céréaliers du canton tout proche de Saint-Maixent. « Mais ça va être un peu compliqué parce que nous ne sommes pas les seuls à être intéressés. Le vendeur a d’autres demandes », croit savoir Guillaume, tout en restant confiant sur l’issue qui sera réservé à sa demande.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité