Aller au contenu principal

Des achats pour compléter le déficit de fourrage

Ce n’est pas la première fois que Guillaume et Freddy Hubert font face à une récolte de fourrage qui ne couvre pas les besoins de leur troupeau. Ils ont prévu des alternatives comme il y a quelques années.

Des dérobées et davantage d’achats de paille vont être nécessaires à Feddy et Guillaume Hubert pour nourrir leur cheptel de parthenaises.
Des dérobées et davantage d’achats de paille vont être nécessaires à Feddy et Guillaume Hubert pour nourrir leur cheptel de parthenaises.
© G.R.

Du foin à volonté, une règle de base dans les élevages allaitants. Au Gaec La Riminière, à Verruyes, les associés Freddy et Guillaume Hubert vont devoir adapter l’alimentation de leur troupeau de 140 parthenaises à une récolte d’herbe qui, ce printemps, a été insuffisante. « Une année difficile, moins de stocks et plus d’animaux », énumère Freddy, faisant état des menaces pesant sur l’ICHN qui conduisent les associés à augmenter leur cheptel d’une vingtaine de vaches.
Tous les ans, ils fauchent environ 30 des 120 hectares de prairies permanentes ou temporaires de l’exploitation. « Le foin est bon, mais nous n’avons pas la quantité, explique Guillaume. Habituellement, on en récolte 6 tonnes par hectare. Alors que les autres besoins sont assurés par des dérobées, la récolte n’a atteint que 4 à 4,5 tonnes par hectare », a-t-il calculé, soit 40 à 60 tonnes de moins sur l’ensemble de l’exploitation.

Une partie du déficit fourrager va être couvert par un achat de 60 tonnes de paille supplémentaires, soit l’équivalent de ce qu’ils achètent habituellement à des céréaliers du canton tout proche de Saint-Maixent. « Mais ça va être un peu compliqué parce que nous ne sommes pas les seuls à être intéressés. Le vendeur a d’autres demandes », croit savoir Guillaume, tout en restant confiant sur l’issue qui sera réservé à sa demande.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité