Aller au contenu principal

Des aides pour la biosécurité en volaille

La Nouvelle-Aquitaine va accorder des aides pour les producteurs de volailles de chair suite à l’arrêté du 8 février 2016.

Cinq périodes de dépôt des demandes sont prévues jusqu’à 
la fin de l’année 2016.
Cinq périodes de dépôt des demandes sont prévues jusqu’à
la fin de l’année 2016.
© N.C.

Les producteurs de volailles (chair, repro et grasses) installés en Nouvelle-Aquitaine, qu’ils soient en organisations de production ou en vente directe, peuvent bénéficier d’aides à la réalisation d’investissements de biosécurité de la part du conseil régional. Il faut être agriculteur à titre principal et être à jour de ses cotisations fiscales et sociales. Les dépenses éligibles concernent le matériel et les aménagements prévus par l’arrêté biosécurité du 8 février 2016. Ainsi, tout ce qui concerne la matérialisation des différentes zones pour contrôler les accès, la gestion des cadavres, les aménagements des parcours, la désinfection du site d’élevage, le matériel d’enfouissement du lisier, sont éligibles.


Le plafond de dépenses subventionnables est de 25 000 € par porteur de projet avec un taux d’aide de 40 %, soit un potentiel de 10 000 €. Cet appel à projet a débuté le 30 juin et s’achèvera au 31 décembre 2016. Cinq périodes de dépôt des demandes sont prévues : du 30 juin au 31 août, du 1er septembre au 30 septembre, du 1er octobre au 31 octobre, du 1er novembre au 30 novembre et du 1er décembre au 31 décembre. L’instruction des dossiers sera faite par les services de la Nouvelle-Aquitaine sur le site de Poitiers pour les éleveurs de l’ex-Poitou-Charentes.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 15 juillet 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité