Aller au contenu principal
Font Size

Des aides pour la biosécurité en volaille

La Nouvelle-Aquitaine va accorder des aides pour les producteurs de volailles de chair suite à l’arrêté du 8 février 2016.

Cinq périodes de dépôt des demandes sont prévues jusqu’à 
la fin de l’année 2016.
Cinq périodes de dépôt des demandes sont prévues jusqu’à
la fin de l’année 2016.
© N.C.

Les producteurs de volailles (chair, repro et grasses) installés en Nouvelle-Aquitaine, qu’ils soient en organisations de production ou en vente directe, peuvent bénéficier d’aides à la réalisation d’investissements de biosécurité de la part du conseil régional. Il faut être agriculteur à titre principal et être à jour de ses cotisations fiscales et sociales. Les dépenses éligibles concernent le matériel et les aménagements prévus par l’arrêté biosécurité du 8 février 2016. Ainsi, tout ce qui concerne la matérialisation des différentes zones pour contrôler les accès, la gestion des cadavres, les aménagements des parcours, la désinfection du site d’élevage, le matériel d’enfouissement du lisier, sont éligibles.


Le plafond de dépenses subventionnables est de 25 000 € par porteur de projet avec un taux d’aide de 40 %, soit un potentiel de 10 000 €. Cet appel à projet a débuté le 30 juin et s’achèvera au 31 décembre 2016. Cinq périodes de dépôt des demandes sont prévues : du 30 juin au 31 août, du 1er septembre au 30 septembre, du 1er octobre au 31 octobre, du 1er novembre au 30 novembre et du 1er décembre au 31 décembre. L’instruction des dossiers sera faite par les services de la Nouvelle-Aquitaine sur le site de Poitiers pour les éleveurs de l’ex-Poitou-Charentes.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 15 juillet 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité