Aller au contenu principal

Des conseils pour mieux gérer les parasites des chèvres au pâturage

Stratégies d’esquives, prévention et traitements grâce aux huiles essentielles : la gestion du parasitisme des caprins au pâturage a été le sujet de la réunion technique du Civam du Haut Bocage, jeudi 18 janvier, au lycée des Sicaudières à Bressuire.

Certaines chèvres tolèrent mieux les parasites que d’autres. Les futures études du Civam HB et de ses partenaires pourraient porter sur la valorisation de ces animaux.
Certaines chèvres tolèrent mieux les parasites que d’autres. Les futures études du Civam HB et de ses partenaires pourraient porter sur la valorisation de ces animaux.
© N.C.

Une quinzaine d’éleveurs du Civam du Haut Bocage a suivi avec attention, jeudi 18 janvier, la restitution des activités et des recherches menées depuis 2011 par le réseau sur la gestion globale du parasitisme des caprins au pâturage.
Dans le cadre du projet Patusage du Civam HB, qui vise à améliorer le bien-être et la santé des caprins pâturants, les éleveurs de l’association ont participé à de nombreuses études et formations. Ils ont notamment collaboré aux recherches des élèves du lycée agricole des Sicaudières de Bressuire, partenaire du projet, à qui ils ont suggéré d’étudier les effets des huiles essentielles, ainsi qu’à celles des vétérinaires et chercheuses parasitologues de Patusage. C’était aussi l’occasion pour eux d’échanger sur des techniques et de partager leurs expériences.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité