Aller au contenu principal

Ovins
Des drêches de brasserie humides pour les brebis

Les drêches constituent une source d’azote pour les brebis. L’essor des micro brasseries permet de se fournir en local.

Pour des raisons de coût de transport, les drêches humides ne peuvent s’envisager qu’à proximité d’une brasserie.
© Ciirpo

Co-produit de la transformation de céréales pour la fabrication de la bière, les drêches de brasserie constituent une source d’azote possible pour les brebis.

En plus des circuits habituels, le développement des micro brasseries offre la possibilité de récupérer des drêches humides à faible coût. Elles contiennent 75 à 80 % d’eau. Les durées de conservation maximum sont de deux à cinq jours en période chaude et entre cinq et sept jours par temps froid. Au-delà, elles perdent de leur appétence et surtout, sont sujettes au développement de bactéries et moisissures qui sont susceptibles d’entraîner des problèmes sanitaires.

L’ensilage est un mode de conservation possible des drêches humides. Lorsqu’il s’agit de faibles quantités, les drêches humides peuvent être conservées une semaine dans des sacs plastiques hermétiques.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Publicité