Aller au contenu principal

« Des éleveurs de caprins sortent du système classique d’équarrissage »

© Réussir

L’appel de cotisation pour l’équarrissage des caprins arrivé ces derniers jours correspond à l’année 2015 alors que celui qui est arrivé fin décembre 2014 n’était que la régularisation de celle de mai 2014 suite à la multiplication par 5,7 de cette cotisation.
« Une fois de plus », la section caprine, par la voie de son président Samuel Hérault, « dénonce avec force le modèle de financement de l’équarrissage caprin proposé par la Fnec ». « Il fait subir aux éleveurs 80% du coût global de la collecte des cadavres, alors que les autres filières n’en sont qu’entre 15 et 20% », dénonce la Fnsea 79.
Selon elle, « les chiffres de l’EDE montrent qu’un nombre important d’éleveurs, déjà éprouvés par la crise, sont en train de sortir du système classique d’équarrissage par le non-paiement de la CVO, avec tous les risques que cela comporte (sanitaires, sociétaux et environnementaux). Une fois de plus, ces chiffres seront remontés au national le 16 juillet lors d’un conseil d’administration de la Fnec pour montrer l’absurdité d’un système qui demande à l’éleveur l’équivalent de 10% environ de son revenu disponible 2014 pour l’équarrissage de ses chèvres mortes ».
La Fnsea 79 demande aux éleveurs ayant des difficultés pour le paiement de prendre contact avec l’EDE pour trouver des solutions individuellement. « Des solutions sont possibles à condition que toute la filière se mobilise et fasse, pour une fois, un peu preuve de maturité », estime-t-elle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité