Aller au contenu principal

Gestion de l'eau
Des engagements sur la biodiversité sur le bassin Sèvre niortaise- Mignon

Les acteurs du protocole d’accord des réserves de substitution se sont retrouvés le 3 décembre pour localiser les aménagements en haies et les zones humides favorisant la biodiversité.

La réunion avait pour but de localier les endroits les plus idoines à l’application des engagements.
© cA 79

Malgré un temps pluvieux, les acteurs du territoire se sont retrouvés jeudi 3 décembre sur le secteur de Val-du-Mignon et Épannes dans le cadre du schéma directeur pour la biodiversité. Ces sorties de terrain ont pour objectif d’orienter les actions pour la biodiversité que devront prendre les irrigants via leurs engagements individuels pour qu’elles soient localisées et utiles pour la flore et la faune aquatique et terrestre. Cela peut être des haies, des bandes fleuries ou encore des jachères mellifères.

Suite à des réunions entre membres des associations, fédération de chasse et de pêche, profession agricole et services de l’État, la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a présenté des cartes d’enjeux (oiseaux de plaine, corridors écologiques, faune aquatique, zones humides, enjeu eau potable…) pour ouvrir les débats.

En effet, le protocole d’accord a pour objectif de multiplier des actions favorables à la biodiversité telles que la plantation de haies. Mais pour que cette haie soit utile, le travail à mener est de définir un emplacement optimal (idée de continuité écologique), une plantation d’essences locales et un entretien durable dans le temps. L’association Prom’haies, présente lors des échanges préalables, la fédération de chasse et le département des Deux-Sèvres ont évoqué les différents accompagnements techniques et financiers existants.

La préservation des zones humides

Outre cette action, les participants se sont rendus sur les sites des futures réserves ou M. Pernet, paysagiste, a pu évoquer l’insertion de l’ouvrage dans son paysage. Puis aux abords du Mignon (zone humide), le syndicat mixte du bassin de la Sèvre niortaise (SMBVSN) et la fédération de pêche des Deux-Sèvres ont évoqué les actions menées sur ces secteurs : maintien de ripisylves, réaménagement de berge, empierrage du cours d’eau... et les engagements que peuvent prendre les agriculteurs pour favoriser ces actions.


Cette troisième journée dans le cadre du schéma directeur pour la biodiversité a été jugée enrichissante. Après prise en compte des nombreuses remarques des participants concertés, la chambre d’agriculture réalisera une carte sur laquelle pourront être visualisés les enjeux pour la biodiversité et les actions possibles pour les agriculteurs (choix d’action la plus cohérente avec les enjeux de leur territoire). Elle sera présentée au Comité scientifique et technique du protocole et aux agriculteurs lors de leur prise d’engagements pour une traduction concrète sur le terrain.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité