Aller au contenu principal

Installation
Des états-généraux de l'installation en Gâtine

Le 15 janvier au palais des congrès de Parthenay seront notamment évoquées les problématiques liées au maintien de l'élevage.

iCette manifestation, organisée de 9h45 à 17h par le pays de Gâtine, en partenariat avec l’ADASEA et la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres, rassemblera agriculteurs, élus, acteurs des filières et des organismes agricoles locaux.
A cette occasion, il est prévu de présenter les résultats de l’enquête réalisée auprès des agriculteurs de Gâtine en novembre-décembre dernier.
François Sarrazin, sociologue, enseignant-chercheur à l’ESA d’Angers, interviendra pour animer une table ronde en vue d’envisager les suites concrètes à donner à ces débats.
Toutes les personnes qui s’intéressent à l’avenir de l’élevage en Gâtine et souhaitent participer à cette journée sont priées de réserver leur repas (au prix de 12 euros) auprès du Pays de Gâtine, au 05 49 64 25 49, avant le 14 janvier 2008.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité