Aller au contenu principal

Des formations et des aides pour la mise en oeuvre des règles de biosécurité

Face à l'avancée de l'influenza aviaire et aux règles de biosécurité qui en ont découlé en début d'année, des aides et des formations sont prévues pour aider les aviculteurs.

© N.C.

Il y a un an, un premier cas d’influenza aviaire était découvert dans le Sud-Ouest, ce qui a entraîné la mise en place d’un plan d’éradication sans précédent qui a fortement impacté la filière gras. Depuis, des règles de biosécurité ont été instaurées pour l’ensemble des producteurs de volailles à l’échelon national.

Le 25 octobre 2015, un élevage amateur de poules pondeuses subissait une forte mortalité. Les analyses détectaient la présence d’un virus influenza aviaire fortement pathogène. Quatre-vingts autres cas, localisés dans le Sud-Ouest, seront découverts les mois suivants. Pour lutter contre cette épidémie, un plan d’éradication a été mis en œuvre. Il s’est traduit par l’arrêt de mise en place de volailles en élevage pendant un certain temps accompagné d’une désinfection très poussée des sites.

Le constat d’un manque de rigueur dans la prévention des risques de contaminations sanitaires au sein de certains élevages a conduit à la mise en œuvre de règles de biosécurité. Elles ont fait l’objet d’un arrêté publié le 8 février 2016 qui s’applique à l’ensemble des producteurs de volailles de l’Hexagone (chair et gras, en contrat ou en vente directe).

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 11 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité