Aller au contenu principal

des mélanges céréales et protéagineux pour tous

Les associations de céréales et de protéagineux sont globalement bénéfiques. Toutefois, tous les mélanges ne se valent pas et ne font pas non plus la satisfaction des organismes stockeurs et minotiers.

L’association du blé et de la féverole présente un avantage au niveau du tri mais moins au niveau de la valeur technologique. De manière générale, l’association du blé et de protéagineux présente un bon taux de protéine de la céréale.
L’association du blé et de la féverole présente un avantage au niveau du tri mais moins au niveau de la valeur technologique. De manière générale, l’association du blé et de protéagineux présente un bon taux de protéine de la céréale.
© N.C.

En matière d’association de céréales et de protéagineux, il faut concilier les besoins et les bénéfices agronomiques du producteur avec les attentes technologiques et la faisabilité du tri pour l’opérateur. Nous pouvons d’emblée distinguer les mélanges à destination de l’alimentation humaine de ceux à destination de la FAB (fabrication d’aliments du bétail).
Dans la première catégorie, l’effet recherché est généralement l’amélioration qualitative du blé panifiable. Les résultats observés sur les campagnes 2014 et 2015 montrent que pour cette stratégie, les résultats sont un peu plus aléatoires qu’escomptés. Le rendement du blé associé est le plus souvent inférieur à celui du blé pur mais l’association est toujours plus robuste. Le taux de protéine du blé en association est toujours égal, voire le plus souvent supérieur, à celui du blé pur, ce qui est l’objectif recherché. Le gain de protéines est croissant avec le pourcentage de protéagineux à la récolte. D’un point de vue économique, ces associations présentent un intérêt très élevé dans les situations à faible potentiel de blé. En matière d’aptitude au tri, l’association blé-féverole semble plus adaptée mais la valeur technologique de la féverole est très faible.

Plus d'infos dans le dossier biologique du journal Agri 79 du 27 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Publicité