Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

des mélanges céréales et protéagineux pour tous

Les associations de céréales et de protéagineux sont globalement bénéfiques. Toutefois, tous les mélanges ne se valent pas et ne font pas non plus la satisfaction des organismes stockeurs et minotiers.

L’association du blé et de la féverole présente un avantage au niveau du tri mais moins au niveau de la valeur technologique. De manière générale, l’association du blé et de protéagineux présente un bon taux de protéine de la céréale.
L’association du blé et de la féverole présente un avantage au niveau du tri mais moins au niveau de la valeur technologique. De manière générale, l’association du blé et de protéagineux présente un bon taux de protéine de la céréale.
© N.C.

En matière d’association de céréales et de protéagineux, il faut concilier les besoins et les bénéfices agronomiques du producteur avec les attentes technologiques et la faisabilité du tri pour l’opérateur. Nous pouvons d’emblée distinguer les mélanges à destination de l’alimentation humaine de ceux à destination de la FAB (fabrication d’aliments du bétail).
Dans la première catégorie, l’effet recherché est généralement l’amélioration qualitative du blé panifiable. Les résultats observés sur les campagnes 2014 et 2015 montrent que pour cette stratégie, les résultats sont un peu plus aléatoires qu’escomptés. Le rendement du blé associé est le plus souvent inférieur à celui du blé pur mais l’association est toujours plus robuste. Le taux de protéine du blé en association est toujours égal, voire le plus souvent supérieur, à celui du blé pur, ce qui est l’objectif recherché. Le gain de protéines est croissant avec le pourcentage de protéagineux à la récolte. D’un point de vue économique, ces associations présentent un intérêt très élevé dans les situations à faible potentiel de blé. En matière d’aptitude au tri, l’association blé-féverole semble plus adaptée mais la valeur technologique de la féverole est très faible.

Plus d'infos dans le dossier biologique du journal Agri 79 du 27 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les bruits liés aux canons effaroucheurs d’oiseaux

L’agriculture génère des bruits, notamment pendant la saison des gros travaux, récolte, semis, et notamment lors des semis de…

Le déconfinement se prépare en Deux-Sèvres
Département classé vert, les Deux-Sèvres sont très peu touchés par l’épidémie de Covid-19. La sortie du confinement se prépare…
Partir de la ferme... pour mieux revenir
Alexandre Brousseau rejoint l’exploitation familiale à Nueil-les-Aubiers, après avoir acquis de l’expérience comme technicien-…
Hélène Blaud, présidente nationale des anciens exploitants
Jeudi 14 mai, Hélène Blaud a été élue présidente de la section nationale des anciens exploitants. Pendant trois ans, la Deux-…
L’agroalimentaire a mis les bouchées doubles pendant le confinement
La fermeture de la restauration hors domicile a obligé la filière à se tourner vers la grande distribution, alors que la demande…
Tourisme vert pour un département "vert"

Après les annonces du gouvernement sur un plan de relance du tourisme, avec une enveloppe de 18 milliards d’euros à la clé, le…

Publicité