Aller au contenu principal

Des mesures contraignantes mais indispensables

Le passage du risque d’influenza aviaire de « modéré » à « élevé » entraîne des contraintes pour les éleveurs. Il en va de la sécurité de leur propre élevage mais aussi de tous leurs collègues, et donc de la filière volaille.

De gauche à droite : Cyrille Girard, chef de mission services 
vétérinaires, Jocelyn Marguerie vétérinaire, et Ewan Saunders, technicien services vétérinaires.
De gauche à droite : Cyrille Girard, chef de mission services
vétérinaires, Jocelyn Marguerie vétérinaire, et Ewan Saunders, technicien services vétérinaires.
© N.C.

«Le virus de la grippe aviaire contamine et tue très vite quand il arrive dans un élevage. Des mesures contraignantes ont été prises. Il faut les accepter ». Face au risque potentiel pour les élevages avicoles, il ne fait pas de doute selon Cyrille Girard, des services vétérinaires (service santé et protection animale) que ne pas appliquer les mesures décidées par les pouvoirs publics « pourraient avoir des conséquences importantes pour les éleveurs et leurs voisins. Il faut aller au-delà de sa propre situation et penser aux conséquences sur toute la filière ».

L’épisode d’influenza aviaire de cette année ressemble à celui de 2006 dans l’Ain. Heureusement, à la date de la réunion départementale du 16 décembre, à Largeasse (*), aucun cas n’avait été détecté dans le département. Mais la situation peut évoluer à tout moment, d’où la vigilance des autorités sanitaires et l’inquiétude des éleveurs qui, pour certains, connaissent bien les mesures à prendre. « On apprend toujours quelque chose », assure pour sa part Jean-Pierre Germain, prégaveur sur la commune de Moncoutant. Depuis qu’il est installé, il élève des canards. Et devant le risque pour son élevage, il n’a pas hésité à suivre une formation d’une demi-journée avec les Ets Soulard, à l’Oie, en Vendée, en février 2016.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 23 décembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité