Aller au contenu principal
Font Size

Irrigation
Des mesures erronées déclenchent l’arrêt total

Modification du protocole d’alerte sur le bassin de la Sèvre niortaise (zone 10a).

Mardi 23 juin, la préfecture signait un nouvel arrêté. Ce dernier rendait caduc l’acte du 19 juin qui imposait l’arrêt total d’irrigation sur le secteur Sèvre niortaise (zone 10a). À nouveau, les vannes étaient ouvertes.  Pourtant, entre le 19 et le 23 juin, aucune précipitation n’était constatée en Deux-Sèvres. Jean-Claude Pailhas, directeur adjoint de la DDEA, donne quelques explications : « Le matériel de mesure de l’un des deux piézomètres de référence de la zone était défaillant. Le 19 juin, nous prenions un arrêté en rapport avec une mesure erronée ». 

Lundi 22 et mercredi 24, interpellée par les irrigants du secteur de Lezay et de Rom, l’administration s’est expliquée sur ce contre temps regrettable. Afin de sécuriser un fonctionnement qui vient de prouver ses limites, le protocole de déclenchement des mesures de restriction est modifié. « Pour le bassin de la Sèvre niortaise, on se fie à trois indicateurs. La station de Jaugeage au Pont de Ricou à Azay-le-Brûlé, et les mesures de deux piézomètres : celui de Pamproux et celui de Saint-Coutant », recadre Jean-Claude Pailhas.  La règle de déclenchement des alertes avait lieu dès lors que l’un des trois ouvrages atteignait la côte d’alerte. « Désormais, les piézomètres de Pamproux et de Saint-Coutant devront l’un et l’autre afficher un niveau d’alerte pour déclencher les restrictions. Un moyen de sécuriser le système », commente le représentant de l’administration.                                            


La préfète a pris six arrêtés limitant les prélèvements sur les bassins suivants :

- zone 1 - Argenton-Layon : passage au niveau de l’alerte (interdiction des prélèvements tous les jours de 8h à 20h) ;

- zone 3 - Thouaret : passage au niveau de l’alerte (interdiction des prélèvements tous les jours de 8h à 20h) ; 

- zone 4 - Dive du Nord : passage au niveau de l’alerte (réduction de 50% du volume hebdomadaire) ; 

- zone 5a - Clain : passage au niveau de l’alerte (réduction de 50% du volume hebdomadaire) en cohérence avec le département de la Vienne ;

- zone 8a - Boutonne : passage au niveau de l’alerte 1 (réduction de 34% du volume hebdomadaire) en cohérence avec le département de la Charente-Maritime ;

- zone 10c - Sèvre niortaise de la Sotterie à la limite départementale : passage au niveau de l’alerte (réduction de 50% du volume hebdomadaire).

Par ailleurs :

- sur le bassin de l’Aume-Couture (zone 7), l’alerte 1 (15 % de réduction des volumes décadaires) est maintenue en cohérence avec la même disposition prise sur le département de la Charente ;

- sur le bassin Mignon-Courance (zone 9), l’alerte 1 est maintenue (34% de réduction des volumes hebdomadaires) ;

 - sur le bassin de la Sèvre niortaise (zone 10a), l’alerte est maintenue (50% de réduction des volumes hebdomadaires).


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Publicité