Aller au contenu principal

Des nez électroniques pour détecter les PCB dans la viande

© Inra image

Dans le cadre du projet Sentinel, lancé en 2020, l’unité Qualité des produits animaux de l’Inrae de Clermont-Ferrand développe des «nez électroniques», sous la forme de machines qui pourront demain détecter l’exposition des animaux à certains contaminants, dont les PCB, grâce aux odeurs dégagées par leur sang. «Des essais préliminaires ont prouvé que l’odeur des animaux ou des viandes exposées à des contaminants peut être reconnue grâce à ces outils», indique l’Inrae dans un communiqué.

Ces travaux sont menés «par analogie avec les recherches sur les analyses des marqueurs volatiles du cancer détectés dans l’haleine des patients», a expliqué Erwan Engel, directeur de recherche au sein de l’unité à l’occasion d’une conférence de presse le 9 novembre. «Si Sentinel atteint son objectif, les autorités sanitaires et les professionnels de la filière viande disposeront d’un outil puissant et rapide», espère l’Inrae. Le projet Sentinel est financé par l’Agence Nationale de la Recherche jusqu’en 2023. Il devrait également faciliter la surveillance des contaminants par les autorités grâce à l’analyse de mélanges d’échantillons, ou permettre de généraliser les contrôles directs par les industriels, grâce à des biosenseurs remplaçant les analyses de laboratoire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité