Aller au contenu principal

Des ONG demandent à M. Denormandie de maintenir l'interdiction des néonicotinoïdes

© Institut Technique de la Betterave

Dix-huit associations ont demandé le 18 août au gouvernement de ne pas accorder de dérogations pour l'utilisation des néonicotinoïdes aux betteraviers, dénonçant un «recul important» dans la protection des abeilles. Dans un courrier adressé au ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, Générations futures, le WWF, la Ligue de protection des oiseaux (LPO), la Confédération paysanne, l'Union nationale de l'apiculture française (UNAF) ou encore Stop pesticides l'appellent à «ne pas déroger à l'interdiction des néonicotinoïdes».

Le ministère de l'Agriculture a annoncé début août vouloir permettre aux planteurs de betteraves à sucre d'employer ces insecticides interdits depuis 2018, «dans des conditions strictement encadrées». Une demande formulée par la CGB (betteraviers, FNSEA) afin de protéger les cultures des pucerons verts, vecteurs du virus de la jaunisse. Les néonicotinoïdes, qui s'attaquent au système nerveux des pollinisateurs ont été interdits de tout usage phytosanitaire en septembre 2018. Pour les ONG, les arguments avancés pour la dérogation (manque d'alternatives, impact limité car il est utilisé en enrobage de semence pour les cultures de betterave) ne tiennent pas.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité