Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Des revenus qui retombent au plus bas

En 2015, tout converge pour augurer des revenus médiocres des éleveurs. Selon les estimations de l’Institut de l’élevage, ils seront encore plus bas qu’en 2014.

La réévaluation des cours du milieu d’année ne suffit pas à compenser le manque à gagner du début d’année et la dégradation envisagée pour les dernières semaines. Sur le marché maigre, la situation a été favorisée par les débouchés turc et italien en début d’année.
La réévaluation des cours du milieu d’année ne suffit pas à compenser le manque à gagner du début d’année et la dégradation envisagée pour les dernières semaines. Sur le marché maigre, la situation a été favorisée par les débouchés turc et italien en début d’année.
© N.C.

Entre 2014 et 2015, le revenu annuel par Unité de main-d’œuvre (UMO) en élevage allaitant diminue. Le décrochage sera de l’ordre de 4 000 à 5 000 € pour un RCAI moyen (revenu courant avant impôts) évalué comme inférieur à 20 000 €, pour retomber au très bas niveau de 2008-2009. Le chiffre est issu de l’analyse des données obtenues des fermes du dispositif Inosys- Réseaux d’élevage et des estimations de prix et d’indices faites par l’Institut de l’élevage. Les éleveurs de bovins viande demeurent ainsi enlisés dans une crise qui devient structurelle. Ces bas revenus augmentent les niveaux d’endettement déjà très élevés, freinent les investissements et dissuadent les candidats à la reprise d’atelier. Si une légère détente des charges de structures est observée, elles restent élevées. À l’inverse, sous l’effet de la convergence et de la redéfinition des paiements couplés à la vache allaitante, les aides Pac se réduisent tandis que les ventes bovines, en valeur, stagnent.

Lire la suite dans Agri 79 (dossier)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal
Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais…
Publicité