Aller au contenu principal

Des revenus qui retombent au plus bas

En 2015, tout converge pour augurer des revenus médiocres des éleveurs. Selon les estimations de l’Institut de l’élevage, ils seront encore plus bas qu’en 2014.

La réévaluation des cours du milieu d’année ne suffit pas à compenser le manque à gagner du début d’année et la dégradation envisagée pour les dernières semaines. Sur le marché maigre, la situation a été favorisée par les débouchés turc et italien en début d’année.
La réévaluation des cours du milieu d’année ne suffit pas à compenser le manque à gagner du début d’année et la dégradation envisagée pour les dernières semaines. Sur le marché maigre, la situation a été favorisée par les débouchés turc et italien en début d’année.
© N.C.

Entre 2014 et 2015, le revenu annuel par Unité de main-d’œuvre (UMO) en élevage allaitant diminue. Le décrochage sera de l’ordre de 4 000 à 5 000 € pour un RCAI moyen (revenu courant avant impôts) évalué comme inférieur à 20 000 €, pour retomber au très bas niveau de 2008-2009. Le chiffre est issu de l’analyse des données obtenues des fermes du dispositif Inosys- Réseaux d’élevage et des estimations de prix et d’indices faites par l’Institut de l’élevage. Les éleveurs de bovins viande demeurent ainsi enlisés dans une crise qui devient structurelle. Ces bas revenus augmentent les niveaux d’endettement déjà très élevés, freinent les investissements et dissuadent les candidats à la reprise d’atelier. Si une légère détente des charges de structures est observée, elles restent élevées. À l’inverse, sous l’effet de la convergence et de la redéfinition des paiements couplés à la vache allaitante, les aides Pac se réduisent tandis que les ventes bovines, en valeur, stagnent.

Lire la suite dans Agri 79 (dossier)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité