Aller au contenu principal

FCO
Des tests au marché de Lezay

Le marché de Lezay a décidé de mettre en place un dépistage à partir du 11 décembre.

Cette mesure est destinée à faire reprendre le courant d’exportation de jeunes bovins vers l’Italie. Demandée par les acheteurs, elle concerne les animaux issus d’une zone interdite ou réglementée.
Un vétérinaire présent sur le foirail fera des prises de sang à partir de 7 heures. A 10 heures, elles seront acheminées vers le laboratoire départemental et les résultats seront connus à 16 heures.
« Nous avons l’espoir de voir revenir acheteurs et animaux », explique Bernard Proust, responsable du marché aux bestiaux de Lezay. En temps normal, transitent entre 500 et 600 animaux par semaine. En septembre et octobre, les effectifs étaient quasiment nuls.
Le coût de cette opération réalisée dans des délais très brefs a été négocié entre 8 et 10 euros par sérologie. Seule condition préalable, insiste Bernard Proust : « Que les animaux aient été désinsectisés vingt-huit jours avant la prise de sang pour une sérologie et quatorze jours avant pour une virologie ».
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité