Aller au contenu principal
Font Size

Des traits poitevins pour débroussailler les terrains

Pascal Merlet met à disposition des communes environnantes à Nueil-les-Aubiers, siège de son exploitation, ses traits poitevins pour débroussailler les terrains. Ce système lui permet de faire paître ses animaux tout en assurant l’entretien d’espaces verts publics.

Brune du Briand (en blanc) et Daloée des Tameries (en noir) entretiennent une parcelle de moins d’un hectare sur le canton de Mauléon.
Brune du Briand (en blanc) et Daloée des Tameries (en noir) entretiennent une parcelle de moins d’un hectare sur le canton de Mauléon.
© C.M.

C’est un spectacle étonnant qui attire l’attention des passants, même dans une commune rurale. Sur un terrain qui longe l’artère principale de Saint-Aubin-de-Baubigné sur quelques centaines de mètres, à deux pas de la mairie, deux traits poitevins paissent tranquillement. Les deux juments ne sont guère troublées par les habitants qui s’arrêtent et les voitures qui passent. Daloée des Tameries et Brune du Briand ont investi cette petite parcelle de moins d’un hectare il y a deux semaines. Les deux chevaux appartiennent à Pascal Merlet exploitant en bovins allaitants à Nueil-les-Aubiers et détenteurs de douze traits poitevins, et sont mis gratuitement à disposition de la ville dans le cadre d’un contrat d’écopâturage passé avec la mairie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité