Aller au contenu principal

Fruits à coque
Des vergers de noisetiers dans nos campagnes : et pourquoi pas ?

Les fruits à coque connaissent un regain d’intérêt grâce à leurs qualités nutritionnelles. Source de diversification pour l’agriculture, la plantation de vergers de fruits à coques peut être étudiée dans nos territoires à l’échelle de plusieurs exploitations.

Un îlot de production de 40 à 50 ha permet de rentabiliser les investissements nécessaires pour produire durablement. Unicoque évoque une marge moyenne à l’hectare de 1 500 euros.
© Unicoque

De tout temps, l’évolution des mœurs alimentaires a conduit à des changements plus ou moins marqués de nos paysages agraires. Depuis quelques années, notre rapport à l’alimentation change. Une demande croissante est observée pour des produits reconnus pour leurs qualités nutritionnelles. Parmi ces produits se trouve la noisette, dont la production semble promise à un brillant avenir, comme en témoigne la progression du marché à coque et la forte demande de l’industrie agroalimentaire.

La France en produit aujourd’hui environ 12 000 tonnes – soit 1 % de la production mondiale – et en importe 21 000 tonnes. En France, cette demande se traduit par un développement des vergers à noisettes, qui se concentrent essentiellement en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine (85 % de la production française). Cette progression s’installe depuis quelques années sur la Charente et la Charente-Maritime.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité