Aller au contenu principal

Des vols de câbles électriques sur les exploitations agricoles

En l’espace d’un mois et demi, quatre exploitations du département ont fait l’objet d’un vol de câbles électriques.

© N.C.

Depuis le 24 avril 2016, le groupement de gendarmerie des Deux-Sèvres dénombre quatre faits de vols de câbles électriques servant à l'alimentation des systèmes d'irrigation sur des exploitations agricoles. La vigilance et les mesures de prévention s’imposent.
À Rom, c’est entre le 24 avril et le 6 mai que le ou les auteurs ont profité de l'absence de surveillance au milieu d'un champ agricole pour s'approcher d'un pivot d'irrigation et dérober environ 36 mètres de gros câblage d'alimentation électrique présent sur l'installation.
À Saint-Rémy, entre le 30 mai et le 6 juin, le ou les auteurs ont pénétré avec un véhicule dans le champ agricole de la victime. Ils ont dégradé le tableau électrique alimentant la rampe d'irrigation (pivot) et sectionné les câbles à leurs extrémités. Les colliers de serrage ont été coupés sur 200 mètres. Au total, ils ont dérobé 300 mètres de câbles électriques en prenant soin de ne pas abîmer le maïs.


Dans le même laps de temps, à Limalonges, un agriculteur a constaté que les câbles électriques alimentant les moteurs de son pivot d’arrosage avaient été sectionnés. Environ 300 mètres de câbles ont ainsi disparus. La victime a constaté également la présence de traces de pneumatiques longeant la longueur totale du pivot, sans pouvoir distinguer la structure des pneus.
Enfin, le mardi 7 juin à Vouillé, les auteurs se sont tout d'abord dirigés vers le tableau électrique du pivot d'irrigation pour couper l'électricité. Les tuyaux renfermant les câbles situés en haut du pivot ont été coupés aux extrémités visiblement avec du matériel électro-portatif. Les câbles ont ensuite été tirés avec un véhicule de grande capacité. Ce même véhicule a sûrement permis le travail en hauteur. Un bout de câble avec un nœud à l'extrémité a été retrouvé sur place. Le préjudice total est estimé à 5 000 euros.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 17 juin 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité