Aller au contenu principal

Ovin
Deux cent dix béliers exposés à Parthenay

En marge de la vente, le syndicat ovin organisait le trophée génétique. L’engagement des sélectionneurs dans le schéma de sélection était l’objectif de cet événement.

Des trophées pour saluer le travail des éleveurs sur la génétique.
Des trophées pour saluer le travail des éleveurs sur la génétique.
© N.C.

Comme chaque année, le syndicat ovin des Deux-Sèvres promeut à l’occasion d’un rassemblement et d’une vente de reproducteurs ovins l’intérêt économique de la qualité génétique. Mercredi 26 juin, l’édition 2013 avait lieu au marché de Parthenay. Dix-huit sélectionneurs exposaient 210 béliers. La race charollaise était présente avec  90 reproducteurs, idem pour la race mouton vendéen. Quatorze mâles rouges de l’Ouest , 8 southdown et 2 charmois étaient inscrits à la vente. Au terme de la matinée, 60 % des reproducteurs avaient trouvé acquéreur. « Les sélectionneurs semblaient satisfaits », commentait  Antoine Proust, président du syndicat ovin. « L’effet positif de la génétique sur l’économie des exploitations semble faire son chemin », poursuivait-il.
En marge de la vente, les éleveurs engagés dans le schéma de sélection des races mouton charollais, mouton vendéen et rouge de l’Ouest ont pu concourir dans le cadre du trophée génétique. Une incitation à poursuivre. « Il s’agissait de récompenser les élevages les plus engagés. Ceux qui collent le plus aux objectifs du schéma de sélection », expliquait le responsable professionnel. Dans ce concours, la conformation des sujets a été laissée de côté. Le jugement portait sur le pourcentage d’inséminations artificielles réalisées dans l’année, de béliers issus de SCI, de femelles gardées issues d’IA, de mère à béliers, de mères agnelles et du nombre d’agneaux mis en SCI en 2012.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Restaurateurs et éleveurs réunis autour de mêmes valeurs
La société Dénoues a créé une marque pour restaurer le lien entre amoureux de bonne viande. L’idée ? Que l’éleveur sache où part…
Publicité