Aller au contenu principal

Compétition
Deux équipes locales en lice pour le TNLA

Le lycée des Sicaudières et le lycée Jacques Bujault proposent chacun une équipe de six jeunes.

© Lycée de Melle

Recrutées à la rentrée 2019 sur entretien, les équipes des lycées de Bressuire et de Melle se préparent intensément aux épreuves du trophée national des lycées agricoles (TNLA). Une compétition qui fait appel à des compétences diverses mêlant communication, zootechnie, inventivité et aisance orale.

L’épreuve de communication a déjà commencé, avec la création d’une affiche sur le thème de l’année « L’agriculture vous tend les bras » et la tenue d’une page Instagram. Les autres se dérouleront lors du Salon de l’agriculture à Paris, du 22 février au 1er mars : contention animale, décoration et animation d’une stalle, présentation orale avec mise en scène pour présenter sa vache, son établissement et son territoire. Les élèves seront aussi notés sur leur attitude durant le Salon.

Des jeunes en formation plus qu’en compétition

Le lycée de Melle présente une équipe depuis 2017. Un de leur professeur encadrant témoigne qu’aux portes ouvertes du lycée, des jeunes demandent si l’établissement participe au TNLA, preuve que le concours est attractif.

Avant d’être une compétition, c’est une expérience rêvée pour ces jeunes passionnés par l’élevage. Leur participation au TNLA est déjà une victoire en soi, un atout important qu’ils pourront valoriser sur leur CV, mais aussi un projet qui porte des valeurs en travaillant l’esprit d’équipe et l’estime de soi.

Pour le lycée des Sicaudières, c’est la toute première fois. Des classes du lycée se sont déjà rendues deux fois au Salon, après avoir été récompensées pour d’autres concours. En rencontrant des participants au TNLA, les jeunes ont eu envie de se lancer. Pour le lycée, c’est un coup de projecteur pour mettre en valeur le travail réalisé sur l’exploitation de l’établissement, et l’occasion de mettre en avant une race moins connue, la Rouge des prés. Autre atout de cette équipe : c’est la première équipe mixte franco-chinoise. Dans le cadre d’un jumelage avec un institut technique agricole chinois, l’équipe française va partager sa stalle avec quatre étudiants chinois.

Equipe de Bressuire
L’équipe de Bressuire avec Théotim, Alexis, Léna, Jérémy, Matthias et Rose.

Légende photo Une : L’équipe de Melle avec Angéline, Lucile, Julien, Antoine, Simon et Manon.

Crédit photo Une : Lycée de Melle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Les poulaillers, une option toujours prisée
Pour sécuriser une trésorerie ou pérenniser un emploi, de nombreux exploitants montent des ateliers volailles en parallèle de…
Publicité