Aller au contenu principal

Dynamique économique
Développer et transmettre, via de nouveaux bâtiments

Contrairement à ce que le contexte de crise pourrait laisser penser, le secteur des bâtiments agricoles n’est pas en peine. En 2020 comme en ce début 2021, le nombre de demandes de projets auprès de la chambre d’agriculture est en hausse.

Dans son ancien bâtiment, Stéphane Berneau assurait l’alimentation de ses chèvres à la force des bras. Le bâtiment moderne qu’il fait construire facilitera son travail. Il devrait être fini en septembre  2021.
© Chloe Poitau

Près de 60 permis de construire déposés malgré la situation dégradée de l’année 2020 ; pas loin de 50 de dossiers démarrés sur les deux premiers mois de 2021 : les trois conseillers bâtiment de la chambre d’agriculture Charente-Maritime-Deux-Sèvres ne sont pas près de souffler. Alain Baudouin, le responsable du pôle élevage, décrit les faits :

« Ce n’est pas la crise partout. Il y a des exploitations qui tournent bien, des jeunes qui s’installent, une filière caprine en forme… La sortie des ZDS (zones défavorisées simples) a poussé aussi les agriculteurs à imaginer de nouvelles activités. Nous faisons une majorité de hangars mais aussi des stabulations, des nurseries, des extensions, des cuisines liées à l’automatisation de la distribution des fourrages ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité