Aller au contenu principal

Lait
Distributeurs et transformateurs renvoyés dos à dos par les éleveurs

Les transformateurs se disent victimes de la pression des GMS qui vendent à bon prix le lait UHT. Qui mange la marge qui devrait revenir aux éleveurs via un prix du lait à la hauteur des négociations interprofessionnelles ? Fnsea 79 et JA 79 demandent des comptes.

Alain Billerot (à gauche) et Christophe Limoges (à droite) en pleine discussion avec la responsable du rayon lait.
Alain Billerot (à gauche) et Christophe Limoges (à droite) en pleine discussion avec la responsable du rayon lait.
© C. P.

Cette fin de semaine, les sections syndicales laitières de la Fnsea 79 et des JA seront destinataires des factures acquittées par le magasin Leclerc de Parthenay. « MM Cogné et Trichet, responsables de la grande surface, s’y sont engagés », relaient Christophe Limoges, Guillaume Mandin, Thierry Jayat et Thomas Baudry. Mardi 8 novembre, vers midi, tous les quatre étaient reçus par les dirigeants du commerce. Leurs collègues, une trentaine d’éleveurs mobilisés à l’appel de leurs syndicats, expliquaient aux clients de l'enseigne la raison de leur présence dans les rayons. Sur le beurre de Surgères, le lait UHT mais également sur la bûchette de chèvre, les producteurs, au nom de la transparence, souhaitent prendre connaissance des prix d’achat du magasin. « Certaines de nos entreprises de transformation ne paient pas le lait à la hauteur de ce que le marché le permet aujourd’hui. Elles se disent victimes de la pression exercée par les distributeurs, toujours plus durs dans les négociations à la baisse. Nous venons constater en rayon le prix de vente au consommateur. Son niveau est une première indication qu’il faudra comparer au prix facturé par nos entreprises », expose Christophe Limoges.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Publicité