Aller au contenu principal

Dominique Barrau rencontre les élus de la Fnsea Poitou-Charentes et des JA

Dominique Barrau, secrétaire général de la Fnsea, retrouvait mardi les élus de la Fnsea Poitou-Charentes et des JA. Nouvelles régions, environnement et manger français ont été les principaux dossiers de la journée traités dans le ferme espoir de trouver des solutions.

Les présidents départementaux de la Fnsea et de JA Poitou-Charentes le 9 décembre à Niort : Patrick Soury, (Charente), Denis Bergeron, (Vienne), François Avrard, (Charente-Maritime), Dominique Barrau, secrétaire général de la Fnsea, Philippe Moinard, président de la Fnsea Poitou-Charentes, Alain Chabauty, (Deux-Sèvres), Guillaume Mandin, (JA Poitou-Charentes).
Les présidents départementaux de la Fnsea et de JA Poitou-Charentes le 9 décembre à Niort : Patrick Soury, (Charente), Denis Bergeron, (Vienne), François Avrard, (Charente-Maritime), Dominique Barrau, secrétaire général de la Fnsea, Philippe Moinard, président de la Fnsea Poitou-Charentes, Alain Chabauty, (Deux-Sèvres), Guillaume Mandin, (JA Poitou-Charentes).
© N.C.

La tournée des secrétaires généraux de la Fnsea dans les départements ou les régions est toujours un événement dans la sphère syndicale. La venue de l'Aveyronnais Dominique Barrau en Poitou-Charentes n'a pas échappé à la règle. Même si faire un tour d'horizon de l'actualité  en ce moment relève un peu de la gageure tant le monde agricole se sent abandonné des pouvoirs publics. Mais ce n'est pas dans les habitudes de Dominique Barrau de baisser les bras. Il est de ceux pour qui une cause n'est jamais perdue d'avance, comme le compte pénibilité, par exemple :
« inapplicable », assurait-il. « Nous continuons à travailler dessus pour qu'il soit repoussé », poursuivait-il (lire en page 11).
La réforme territoriale ? « Nous allons nous adapter », assure-t-il. Mais auparavant le réseau aura travaillé dans deux directions: « Plus que jamais syndicats locaux et départementaux  ne devront pas perdre de vue la proximité avec nos adhérents et les agriculteurs ». Plus généralement, expliquait-il, « là où il y a un niveau de décision, nos représentants doivent être présents ».

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Publicité