Aller au contenu principal

Dossier tracteurs

Toujours une histoire de compromis, le comportement du chauffeur du tracteur a toujours une grande influence sur la consommation. Ce phénomène allant jusqu’à 40 % de gain est mis en évidence lors des formations à la conduite économique.

Le passage au banc d’essai pour des tracteurs achetés d’occasion est un bon moyen d’avoir une photographie de l’état du moteur (injection, filtration, turbo).
Le passage au banc d’essai pour des tracteurs achetés d’occasion est un bon moyen d’avoir une photographie de l’état du moteur (injection, filtration, turbo).
© N.C.

La consommation en carburant d’un moteur diésel est très sensible au régime d’utilisation. D’une manière générale, la demande en puissance réelle pour la majorité des travaux est bien inférieure à la puissance maximale du moteur. Il faut donc sans cesse adapter le régime moteur aux conditions de travail réelles. Ce moteur doit tirer et être utilisé en charge. C’est-à-dire qu’en cours de travaux, si on débraye, le moteur doit reprendre du régime. Le régime optimal se situe en général à 300 tours au-dessus du couple maximum. Le moteur conserve ainsi une marge de manœuvre pour les zones plus tirantes. Classiquement quand on peut utiliser un tracteur au régime prise de force « économique » situé à environ 1600 tours/mn moteur, on économise 20 % de carburant comparé à une utilisation vers 2000 tours/mn.

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité