Aller au contenu principal

Ça bouge dans les chèvreries !

Les inquiétudes liées à l’augmentation des coûts de production et la crise du chevreau n’entament pas complètement la dynamique que connaît la filière caprine. L’augmentation du prix du lait et la demande croissante des consommateurs permettent de stabiliser la situation et de faire des projets. La filière reste en éveil et ne s’endort pas sur ses lauriers.

Publicité