Aller au contenu principal

Dossier caprin
Pour attirer des bras, la filière caprine a besoin de prix

Sylvain Marollaud, Carpin, Deux-Sèvres, Elevage, Chèvre

Sur une bonne dynamique ces dernières années, la filière caprine voit plusieurs ombres noircir son tableau : la hausse inédite du coût de l’aliment, la crise du chevreau, la difficulté à recruter des salariés fiables. Seuls, les exploitants ne peuvent pas tout régler. L’urgence se joue côté opérateurs, avec la nécessité de revaloriser rapidement le prix du lait.

Publicité