Aller au contenu principal

Lait
Doubler la mise de l’Etat dans un contrat de plan

Le président de l’Association centrale des laiteries propose que les éleveurs de la région bénéficient d’une aide complémentaire équivalente à celle de l’Etat.

Jean-Pierre Raffarin a accepté d’organiser vendredi dernier à Surgères, une table ronde avec les éleveurs et les présidents des laiteries coopératives de la région. Il fallait montrer que la situation était bien comprise et que régionalement des choses pouvaient être faites pour « passer ce mauvais cap ». 

Un brin tendu, perdant sa faconde habituelle, il a eu dès son arrivée un court entretien avec les principaux présidents de laiteries. Mais rien n’a filtré. Puis il a  entendu les éleveurs, qui revendiquent une remontée du prix du lait. Tous soulignent aussi les efforts entrepris par les pouvoirs publics via le plan Sarkozy pour les aider, même si certaines options sont critiquées ou laissent sceptiques.

Le sénateur de la Vienne propose alors qu’une fois l’enveloppe régionale connue, soit monté un contrat de plan Etat-Région lait « afin qu’une enveloppe identique soit apportée par les collectivités locales ». Il n’a échappé à personne que les élections régionales sont en vue. Ségolène Royal a été active dans le soutien aux producteurs. Jean-Pierre Raffarin souhaitait avec sa proposition, reprendre la main.

Alors que le sénateur finissait son tour de table, la présidente de Région proposait en effet, de son côté, ailleurs, un différé de remboursement des annuités d’emprunts, via un fonds de garantie. Craignant dans le plan Sarkozy une « spirale de l’endettement » et une « dépendance accrue envers les banques», elle est restée muette sur la proposition de son prédécesseur.

Cette « bataille du lait » dépassait les éleveurs présents. Eux souhaitaient des engagements sur le prix du lait. En aparté, les présidents des coopératives assuraient que les choses s’amélioraient, que les prix de Charentes Poitou étaient plus hauts qu’ailleurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Restaurateurs et éleveurs réunis autour de mêmes valeurs
La société Dénoues a créé une marque pour restaurer le lien entre amoureux de bonne viande. L’idée ? Que l’éleveur sache où part…
Publicité