Aller au contenu principal

Sèvre niortaise
Doucement, le projet de réserves devient réalité

Le financement est en train de se caler. Les ambitions de la Coop de l’eau : équilibrer le projet pour que les agriculteurs accèdent à la ressource à un coût maîtrisé.

Thierry Boudaud
© Christelle Picaud

Alors que le travail engagé ces dernières années à travers le protocole d’accord autour de la construction des réserves de la Sèvre niortaise se poursuit, les chantiers de la première tranche de travaux sont programmés. Sur Priaires, Mauzé-sur-le-Mignon et Saint-Sauvant, secteurs sur lesquels les trois premières réserves vont sortir de terre, les diagnostics d’exploitation sont en cours (lire article page 13). « Ces derniers bouclés, les premiers aménagements paysagers seront lancés. Très prochainement, les premières plantations de haies vont avoir lieu », annonce Thierry Boudaud, président de la Coop de l’eau.

Doucement, le projet devient réalité. En possession de tous les éléments, au printemps probablement, l’État signera l’acte modificatif de l’arrêté paraphé par le préfet en 2017. Lors des échanges qui ont conduit à la signature du protocole, le projet initial a été ajusté. Les adaptations doivent être traduites sur un plan juridique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Publicité