Aller au contenu principal

Droits et devoirs
Droits et obligations du preneur à bail

© D.R.

Le statut du fermage, défini aux articles L411-1 et suivants, régit les relations entre bailleur et preneur. Il met à la charge de ce dernier un certain nombre d’obligations en cours et en fin de bail mais lui permet aussi un certains nombres de prérogatives.
La principale obligation valable pour tout contrat de louage de chose est le paiement du fermage selon les échéances prévues dans le bail. Un double manquement, soit deux défauts de paiement, après deux mises en demeure infructueuses du bailleur vaudront résiliation.
L’exploitation du fonds par le preneur doit se faire en « bon père de famille », c’est-à-dire user raisonnablement du bien et suivant sa destination. Le bailleur doit consentir aux travaux de réorientation culturale malgré la liberté professionnelle relative de l’exploitant. Attention aux éventuelles clauses environnementales.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité