Aller au contenu principal

Coopération
Eau et environnement : les priorités de Coop de France

Coop de France tenait son assemblée générale il y a quelques jours. L’occasion de rappeler l’importance de la coopération au sein de l’agriculture et de la région de façon générale.

Yvette Thomas, présidente de Coop de France Poitou-Charentes, a redit  les priorités de la coopération.
Yvette Thomas, présidente de Coop de France Poitou-Charentes, a redit les priorités de la coopération.
© DR

Devenue Coop de France Poitou-Charentes en fin d’année dernière, la Fédération régionale   des coopératives agricoles a gardé les mêmes objectifs : permettre à ses adhérents de s’adapter au mieux au contexte réglementaire, social, économique, commercial ou environnemental. Un travail essentiel dans une région agricole où 60% de la production est collectée par les quelque 98 coopératives et leurs 126 filiales. En ajoutant à ces chiffres les 580 Cuma, le chiffre d’affaires de la coopération régionale atteint 3,5 milliards d’euros, et représente 7600 salariés et 20 000 exploitations. Pour l’année 2011, les grands chantiers de Coop de France restent l’eau et l’environnement, à travers divers chantiers entamés il y a plusieurs mois déjà. « Nous nous efforçons de trouver les meilleures solutions pour accompagner nos adhérents face, bien sûr aux marchés volatiles actuels, mais aussi aux conditions climatiques catastrophiques » reconnaît Yvette Thomas, présidente de Coop de France Poitou-Charentes. Un travail d’appui aux études préalables nécessaires pour les rentenues de substitution est en effet engagé depuis plusieurs mois. « La préservation de l’irrigation représente un atout important pour l’agriculture régionale, en valeur ajoutée et en emplois, comme en possibilités de diversification  et d’adaptation des systèmes agricoles et des productions. » De nombreuses autres actions  en faveur de l’environnement ont également été engagées : récupération des déchets d’exploitation, accompagnement  de la démarche Ecophyto 2018 et actions autour de l’utilisation des produits phytosanitaires,  actions sur la qualité hygiène sécurité environnement, utilisation de la biomasse ou travail autour de l’outil 3D (destination développement durable). Plusieurs plans de formation, destinés à la fois aux administrateurs des coopératives et aux salariés, ont été menés et seront reconduits.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité