Aller au contenu principal

Capr’Inov
Capr'Inov : édition spéciale avant un retour à la normale en 2021

Samuel Hérault, président de Capr’Inov répond aux questions d’Agri 79. Capr’inov se tiendra à huis clos cette année. Mercredi 25 novembre. La veille, le 24, la visite d’exploitation est maintenue. Il sera question d'installation. 

Concours à Capr’inov
Les concours (ici édition 2018) seront maintenus au cours de l’édition spéciale de Capr’inov 2020.
© A.F.

Capr’Inov à huis clos : comment cette décision a-t-elle été prise ?

Au regard de l’évolution de la situation sanitaire actuelle, le maintien du salon Capr’inov dans sa version habituelle n’était pas envisageable. Les obligations et règles à mettre en œuvre (jauge, distance physique…) et surtout les risques sanitaires qu’un tel évènement aurait fait courir à toute personne présente sur le site de Niort, nous ont amenés à prendre la sage décision de reporter le salon aux 24 et 25 novembre 2021, tout en créant une « édition spéciale » à huis clos et en live sur les réseaux sociaux.

Quels évènements seront maintenus dans cette édition spéciale ? Quels sont ceux qui seront reportés ?

Tous les concours se tiendront sans exception, à huis clos, le 25 novembre : concours caprins, concours international de fromages et viande, concours des innovations, concours Capr’Icup. Chaque animation sera  cloisonnée. Il n’y aura pas d’interaction entre les unes et les autres. Les gestes barrières seront scrupuleusement respectés. La veille, mardi 24, la visite de l’exploitation « Il était une ferme », à Caunay, est maintenue à 14h. Il y sera question d’installation.

En parallèle du huis clos, une version numérique du salon sera accessible. Les Capr’I Tech (ateliers techniques) et temps forts de cette édition spéciale - le Capr’I Cup, les concours caprins … - seront diffusés sur les chaînes Youtube et Facebook de Capr’Inov et sur agri webTV. Les plateaux des Capr’I TV, une première à Capr’Inov, seront également accessibles sur le numérique. Les débats ici organisés tourneront autour du travail mené par les interprofessions, la production caprine et les attentes sociétales, le renouvellement des générations, mais aussi les mois difficiles traversés par la filière.

Quelles sont les principales répercussions de cette décision et comment éleveurs et partenaires s’adaptent-ils ?

La Covid-19 aura malheureusement des répercussions financières sur notre salon, sur la situation économique de chacun également, mais tous les exposants et partenaires sont compréhensifs et nous apportent leur soutien tant financier que moral, dans un intérêt collectif. Je les remercie. L’équipe d’organisation se sent soutenue pour le travail supplémentaire que cela nous occasionne. Nous assumerons notre rôle au sein de la filière et cherche des solutions pour que Capr’Inov  existe cette année sous une forme différente avant un retour à la normale en 2021. Ces contraintes nous obligent aussi à développer de nouveaux outils de communication.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité