Aller au contenu principal

Edito : Vent debout contre l’affichage anti-chasseur

© FDC 80

Mardi 27 avril, la Fondation Brigitte Bardot a lancé une campagne publicitaire anti-chasseur dans le département, incitant à la haine et à la discrimination envers les 10 178 chasseurs deux-sévriens. Ces panneaux diffusent un message subliminal, en utilisant une charte graphique destinée à la Covid-19 et ainsi en comparant notre activité, pourtant légale et reconnue par l’État, comme facteur de risque mortel !

On peut estimer qu’une telle campagne de communication s’inscrit dans le droit des libertés d’expression, à condition que ce droit ne donne pas matière à un trouble à l’ordre public. La Fédération Nationale des Chasseurs agira en justice pour demander la condamnation de cet affichage et pour voir nos libertés et nos valeurs respectées, telle que le prévoit la loi.

En nous comparant à un virus mortel qui a déjà tué presque 100 000 personnes, les chasseurs sont présentés comme des assassins, alors que les accidents de chasse, bien que regrettables, sont forts rares (0,00001 %). Que dire aussi du chiffre pour le moins farfelu de 30 millions d’animaux tués à la chasse ?

La banalisation des actes et déclarations anti-chasseur n’est pas une fatalité. Notre État de droit a les moyens de protéger ses citoyens. Il incombe simplement à leurs représentants de mettre en place les dispositions nécessaires. La FDC 79 insiste sur le trouble à l’ordre public que peut provoquer cette ignoble campagne dans les territoires ruraux de la République. Dès à présent, il est impératif de signaler aux maires concernés la présence de ces messages sur leur commune, afin de les mettre en situation d’exercer leurs devoirs à l’égard de ces affiches diffamatoires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Les travaux vont pouvoir commencer pour sept réserves

Jeudi 28 mai, le Tribunal administratif de Poitiers a rendu une première décision concernant l’autorisation environnementale…

Publicité