Aller au contenu principal

Egalim: le président de la République ouvre la question de la «compatibilité» avec la loi LME

© Capture d'écran France 3

En déplacement le 23 février dans une exploitation agricole à Étaules (Côte-d'Or), Emmanuel Macron s'est dit «tout à fait ouvert» à étudier la «compatibilité entre certaines dispositions de la loi dite LME (Loi de modernisation de l'économie de 2008, NDLR) et la loi Egalim». Promulguée en 2008, la loi LME a assoupli la négociation des prix et services entre les centrales d'achat des grandes surfaces et leurs fournisseurs.

«On doit passer une étape supplémentaire. (…) Le ministre [de l'Agriculture] aura à proposer cela», a déclaré le chef de l'Etat lors d'une table ronde réunissant des acteurs des filières alimentaires, à une semaine de la fin des négociations commerciales annuelles. Selon Michel Biéro, directeur exécutif achats de Lidl France, «la loi Egalim, où l'on part des prix à la production, ne peut pas coexister avec la LME ».

Il faudra peut-être aménager la LME pour rendre les indicateurs de coût de production incontournables», ajoute l'ancien patron de Système U Serge Papin.

L'ex-distributeur, missionné par le ministre de l'Agriculture pour renforcer la mise en œuvre de la loi Egalim, a rappelé les trois pistes qu'il proposera dans son rapport d'ici fin avril: faire figurer les indicateurs de coût de production dans les contrats commerciaux, accroître la transparence avec un tiers de confiance, et développer la contractualisation pluriannuelle et tripartite. «Ce qu'a dit Serge Papin, on va le faire», a répondu Emmanuel Macron, indiquant que le ministre de l'Agriculture a «commencé à travailler dessus avec Bercy».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité