Aller au contenu principal

Éleveurs - bouchers : une collaboration qui marche

Le Gaec de La Petite Rivière vend en direct à Patrice Ganry, boucher de Mauzé-sur-le-Mignon : un intérêt économique pour l’exploitation, relationnel pour le boucher.

© C.M.

Depuis plusieurs mois, c’est devenu un rituel : Didier Rambaud, associé du Gaec La Petite Rivière, à Saint-Symphorien, passe un coup de fil à Patrice Ganry, boucher itinérant, lorsqu’il amène ses Blondes d’Aquitaine à l’abattoir. En fonction de son débit, ce dernier lui achète une demi-carcasse, qu’il valorisera directement auprès de ses clients. « C’est un système intéressant pour nous car ça facilite le conditionnement par rapport à la vente directe sur la ferme et le kilo carcasse est valorisé aux alentours de 20 % de plus que dans un système traditionnel. Il n’y a pas de contrat, ce sont des paroles d’hommes, qui ont de la valeur entre nous. Il n’y a aucune négociation d’une bête sur l’autre : le prix de base est multiplié par le poids carcasse et c’est tout », présente Didier Rambaud, qui espère valoriser sa quinzaine de vaches de réforme par ce biais.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Chasseurs, Deux-Sèvres, agriculture, chasse
Le sanglier en ligne de mire
L’ouverture générale de la chasse est le 12 septembre. En Deux-Sèvres les populations de petits gibiers ont profité d’une belle…
Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
Vue d'ensemble, Festival de l'élevage, France Parthenaise, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Elevage
National parthenaise : le concours de la relance
120 animaux participeront les 9 et 10 septembre au national de la race organisé au marché de Parthenay. Un événement programmé,…
Congrès Fnsea : « Ici, les idées justifient les moyens »

Où il y a du dynamisme, il y a des femmes et des hommes engagés. En Deux-Sèvres, individuellement dans leur ferme mais aussi…

Loin de la capitale, Elsa renoue avec l’histoire familiale
À 25 ans, Elsa Favriou a trouvé sa voie dans le maraîchage diversifié. Depuis plus d’un an, elle remet en culture les terres de…
SCEA Le Chène Blanc, Pougne-Hérisson, Deux-Sèvres, Elevage, Chèvre, Caprin, Capr'inov
Cinq fermes pour cinq thématiques
Comme à chacune des éditions, Capr'inov propose une journée d'immersion dans des fermes. Cinq visites auront lieu le 23 novembre. 
Publicité