Aller au contenu principal

Éleveurs - bouchers : une collaboration qui marche

Le Gaec de La Petite Rivière vend en direct à Patrice Ganry, boucher de Mauzé-sur-le-Mignon : un intérêt économique pour l’exploitation, relationnel pour le boucher.

© C.M.

Depuis plusieurs mois, c’est devenu un rituel : Didier Rambaud, associé du Gaec La Petite Rivière, à Saint-Symphorien, passe un coup de fil à Patrice Ganry, boucher itinérant, lorsqu’il amène ses Blondes d’Aquitaine à l’abattoir. En fonction de son débit, ce dernier lui achète une demi-carcasse, qu’il valorisera directement auprès de ses clients. « C’est un système intéressant pour nous car ça facilite le conditionnement par rapport à la vente directe sur la ferme et le kilo carcasse est valorisé aux alentours de 20 % de plus que dans un système traditionnel. Il n’y a pas de contrat, ce sont des paroles d’hommes, qui ont de la valeur entre nous. Il n’y a aucune négociation d’une bête sur l’autre : le prix de base est multiplié par le poids carcasse et c’est tout », présente Didier Rambaud, qui espère valoriser sa quinzaine de vaches de réforme par ce biais.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité