Aller au contenu principal

Emmanuel Fleury utilise des couverts pour nourrir son sol

Mardi 21 novembre, Emmanuel Fleury témoignera dans le cadre de la semaine des couverts végétaux. Soucieux de rétablir la fertilité de son sol, l’exploitant a développé des pratiques favorables à la qualité de l’eau.

Emmanuel Fleury, polyculteur éleveur à Mougon, est convaincu que, plus que le climat, le facteur limitant en agriculture est la fertilité des sols.
Emmanuel Fleury, polyculteur éleveur à Mougon, est convaincu que, plus que le climat, le facteur limitant en agriculture est la fertilité des sols.
© C.P.

«Chez moi, le tournesol ne lève pas. En interculture, ça ne marche pas », constate Emmanuel Fleury, polyculteur éleveur à Mougon. Bien que du genre déterminé, l’agriculteur ne s’obstine pas sur ce point. Son objectif est ailleurs. Rétablir la fertilité des sols est une de ses priorités. « Ce travail demande du temps. Une dizaine d’années peut-être », estime le professionnel contraint par son métier à la patience. En agriculture, les cycles sont longs. Emmanuel, installé depuis quinze ans, compose avec cette réalité. Réflexion, essais, analyses, ajustements… les productions végétales d’une année ont deux finalités : « nourrir un troupeau de 100 UGB tout en contribuant progressivement au rétablissement du fonctionnement du sol », expose le producteur de lait.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
Ce qui va changer avec Egalim 2
Round final pour la loi Egalim 2. Les parlementaires sont tombés d’accord sur un texte qui entrera en application pour les…
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Publicité