Aller au contenu principal

Salon de l'agriculture 2020
Emmanuel Macron réaffirme ses positions avant le #SIA2020

ZNT, glyphosate, « agribashing ». Dans un entretien centré sur l'agriculture, diffusé par plusieurs titres de la presse quotidienne régionale le 20 février, le président de la République a réaffirmé ses positions sur plusieurs sujets d'actualité, à la veille de l’inauguration du Salon.  

Photo d'archive, voeux à l'agriculture d'Emmanuel Macron (2018)
© Actuagri

Le président de la République est revenu sur le dossier du glyphosate. Emmanuel Macron rappelle que, selon lui, l'objectif d'une interdiction du glyphosate en 2021 « ne sera pas tenable sur la totalité des exploitations » et que le gouvernement ne laissera pas d'agriculteurs « sans solutions ». Il rappelle que « d'ici la fin de l'année, l'Anses aura déterminé les usages et les doses autorisées afin de sortir du glyphosate dès lors qu'il y a des alternatives viables pour nos agriculteurs ». Et il annonce que « les impasses identifiées par l'Inra en 2017 seront prises en compte : terrains non mécanisables, agriculture de conservation des sols, cultures légumières sous contrat ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité