Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Le billet
En agriculture, un mauvais temps est un temps qui dure

© DR

"40 à 65 q en orge d’hiver, 18 à 35 q pour le colza, 50 à 70 q pour le blé tendre et une qualité qui semble au rendez-vous avec des taux de protéines et des PS aux normes de commercialisation. Les prévisionnistes tablent sur une récolte de blé tendre nationale autour de 32-34 millions de tonnes, soit 6 à 8 millions de tonnes de moins que l’année passée, qui était une année record.

Après quatre mois de pluie pratiquement ininterrompue de novembre à février, c’est bien la sécheresse que les cultures ont subi courant mars et début avril, avec un vent d’Est perpétuel, pour ensuite terminer leur cycle avec des pluviométries dépassant souvent les 70-80 mm en deux-trois jours sur mai. De ce fait, il nous a fallu parfois semer, ressemer et même reresemer certains terrains.

Qu’elles soient environnementales, réglementaires, sanitaires ou météorologiques, les contraintes nous obligent à nous adapter constamment, gens de la terre, et nous relevons ce défi haut la main. Les mots « souveraineté alimentaire » reviennent dans la bouche de nos politiciens suite à cette période de confinement et la Covid-19 nous a démontré l’importance de la production.

N’oublions jamais qu’il est plus confortable de gérer des excédents que des pénuries.

À bon entendeur… bonne récolte à tous !"

(*) Membre du bureau de la section céréales de la Fnsea 79.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Publicité