Aller au contenu principal

Billet
En attendant les pattes d’eph’

© LSA

Michel-Edouard Leclerc a surpris son monde, il y a quelques jours, en demandant au gouvernement d’instaurer des « prix minimums » pour le secteur agricole.

Quoi que l’on pense de la sincérité de cette proposition, elle jette une lumière nouvelle sur les politiques de régulation des prix agricoles de la dernière décennie. Leur élément fondateur, c’est bien sûr la crise laitière de 2009. Il y a douze ans, la détresse des éleveurs français jaillissait sur les écrans des Français, dont beaucoup s’intéressèrent soudainement à leurs revenus.

Depuis lors, c’est le branle-bas de combat dans les hémicycles !

Face à l’émoi des Français, les parlementaires ont révisé presque chaque année les Codes rural et commercial. Ce que Bruxelles avait défait en dérégulant les volumes, Paris le referait en structurant les OP, en encadrant les prix.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité