Aller au contenu principal

Eau
En protégeant la rivière, on protège son bétail

La chambre d’agriculture a conçu une plaquette d’information sur les différentes techniques de substitution à l’abreuvement direct aux rivières.

Il existe des techniques alternatives à l’abreuvement direct aux rivières.
Il existe des techniques alternatives à l’abreuvement direct aux rivières.
© Reussir

La reconquête de la qualité de l’eau et le maintien du bon état écologique des cours d’eau pour 2015 reposent sur l’engagement de tous les usagers et plus particulièrement sur des travaux et des modifications de pratiques.L’abreuvement des troupeaux avec un accès direct aux rivières est souvent répandu. Cet accès direct soulève plusieurs questions et inquiétudes à la fois pour les milieux (pollution de l’eau, destruction des berges et colmatage du lit) et pour l’activité agricole (dégradation de l’état sanitaire des animaux, érosion des parcelles).Cependant, il existe des techniques alternatives à l’abreuvement direct aux rivières.Dans le cadre de ses missions d’animation et en collaboration avec le conseil général des Deux-Sèvres, la chambre d’agriculture a conçu une plaquette d’information sur ces différentes techniques de substitution (aire d’abreuvement, pompe de prairie, pompe à énergie solaire).Ce document décrit les dangers d’une eau de mauvaise qualité et ses impacts néfastes sur la santé du cheptel (augmentation des risques sanitaires, apparition du piétin, diminution des performances). Il comporte également une fiche descriptive des solutions alternatives à l’abreuvement direct. Système par système, les techniques y sont expliquées, de l’installation à l’entretien en passant par les coûts de mise en place. Des témoignages d’agriculteurs viennent aussi promouvoir ces dispositifs.
Un soutien financier pour les systèmes alternatifsDans le cadre de programmes pluriannuels de restauration et d’entretien des cours d’eau, le conseil général apporte un soutien financier à l’installation de systèmes alternatifs à l’abreuvement direct.Figurent également dans la plaquette les conditions d’éligibilité à ces aides ainsi que les contacts nécessaires aux démarches.Ce guide est disponible auprès de la chambre d’agriculture, du conseil général ou de votre syndicat de rivière.
Contact : Julie Cadu au 05 49 81 56 40 ou julie.cadu@deux-sevres.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité