Aller au contenu principal

Encore une mauvaise récolte de miel pour les apiculteurs

Sébastien Pommier, président de l'Association de développement apicole et Daniel Gauthier dressent un bilan très morose de la campagne 2014.

Sébastien Pommier, président de l'ADA (à gauche) et Daniel Gauthier, apiculteurs en Deux-Sèvres.
Sébastien Pommier, président de l'ADA (à gauche) et Daniel Gauthier, apiculteurs en Deux-Sèvres.
© N.C.

Comment s'est passée cette campagne 2014 ?
Sébastien Pommier : Un des participants à notre réunion a bien résumé la situation :
« depuis quatre ans, plus j'ai de ruches, moins j'ai de miel  ». Cette année est pire que 2013, - qui déjà n'avait pas été une bonne année -, et malgré des conditions favorables pour le tournesol, avec de la chaleur et de l'humidité. Depuis deux ou trois ans, la récolte moyenne tourne autour de 25 kilos, alors qu'en 2013, elle était de 15 kilos et cette année elle est de 12 kilos par ruche. Dans les années quatre-vingt, le tournesol représentait jusqu'à 80% de la récolte dans la région, avec 60 kilos par ruche en moyenne. Aujourd'hui, elle ne dépasse pas 50 kilos dans les meilleures conditions. Pourtant, les ruches étaient très actives à la sortie de l'hiver. Les pertes se situaient autour de 10% à 15%, contre 20% habituellement. La saison commençait plutôt bien. Les récoltes sur le colza ont été très moyennes alors que l'on s'attendait à la récolte du siècle. A part le colza, toutes les miellées sont en baisse. 2014 est une des plus mauvaises années connues. Mais la météo seule ne peut être incriminée.

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
Publicité