Aller au contenu principal

Engrais : Yara bascule dans le rouge avec la flambée des prix du gaz

© istock

Le fabricant norvégien d'engrais minéraux Yara International, qui a publié le 20 octobre des comptes trimestriels dans le rouge, se montre préoccupé par l'impact du prix des engrais sur l'alimentation mondiale. Les cours du gaz naturel, très utilisé dans le secteur, ont flambé.

Pour Yara, la facture a triplé en un an à l'échelle mondiale et presque quintuplé en Europe, le conduisant à réduire de 40% sa production d'ammoniac, composant essentiel des fertilisants azotés, sur le Vieux Continent. Cela a pesé sur ses comptes: au troisième trimestre, il essuie une perte nette de 143 M$ contre un bénéfice de 339 M$ à la même période de l'an dernier.

«La production européenne d'azote est essentielle à la sécurité alimentaire mondiale, et nous sommes par conséquent préoccupés par l'impact qu'auront les prix actuels du gaz naturel européen, en particulier pour les régions les plus pauvres du monde», a dit le DG Svein Tore Holsether.

«La situation actuelle démontre clairement la nécessité de chaînes d'approvisionnement alimentaire plus résilientes, et j'appelle les autorités, les organisations internationales et les acteurs de la chaîne alimentaire à travailler ensemble pour sécuriser l'approvisionnement alimentaire mondial», selon lui.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
PaillÔtop, le matériel qui botte les éleveurs
Le Gaec du Vieux Chêne, à Luché-Thouarsais, utilise la pailleuse automatique d’ALB Innovation depuis le début de l’année. L’…
Publicité