Aller au contenu principal

Engraisser des génisses non destinées au renouvellement

Un essai a été mené à la ferme expérimentale des Etablières en Vendée en 2014 et 2015 dans le but de produire des références sur l’engraissement intensif de génisses charolaises non destinées au renouvellement.

Deux conduites alimentaires ont été testées : un lot a reçu une ration à volonté quand l’autre a été rationné à 75 %.
Deux conduites alimentaires ont été testées : un lot a reçu une ration à volonté quand l’autre a été rationné à 75 %.
© N.C.

La composition de la ration de finition est identique à celle de jeunes bovins (JB). L’engraissement commence dès le sevrage et finit lorsque les génisses atteignent 600 kg vif pour la production d’une carcasse de 330 kg. Deux conduites alimentaires ont été testées sur quatre séries (deux séries avec des génisses issues de vêlage d’automne et deux autres avec des génisses issues de vêlage de printemps) basées sur une ration JB distribuée à volonté pour un lot et rationnée à 75 % pour l’autre lot. Ce dernier a également reçu de la paille à volonté. La ration est constituée de 7,5 kg MS d’ensilage de maïs, 1,3 kg de tourteau de soja, 48,1 kg de blé, 160 g de minéraux et 300 g de paille, avec un équilibre de 100 g de PDI/UFV (recommandation Inra pour des JB de race viande).

Des performances différentes
Les femelles engraissées à volonté sont destinées au marché export. Les génisses rationnées, quant à elles, pourraient répondre à une demande du marché français, avec potentiellement une durée d’engraissement supérieure et des femelles abattues plus âgées, avec une viande plus rouge (hypothèses posées suite à un travail d’enquête auprès de la filière réalisé en amont de la mise en place des essais).

Plus d'infos dans le dossier bovins viande du journal Agri 79 du 24 juin 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité