Aller au contenu principal

Erosion: 16% des sols mondiaux auraient une durée de vie de moins de 100 ans

© Henri Carmié, Agence française pour la biodiversité - Source : eaufrance.fr

D’après une étude parue le 15 septembre dans la revue Environmental Research letters, près de 16 % des sols mondiaux, répartis sur tous les continents, pâtiraient d’une érosion aiguë, et auraient une durée de vie estimée à moins de cent ans. L’étude se consacre uniquement à l’horizon situé au-dessus de 30 cm, «essentiel pour la fourniture de services écosystémiques puisqu’ils sont riches en nutriments et matière organique, et essentiels pour la croissance des plantes».

Pour évaluer ce risque, les chercheurs indiquent avoir collecté dans la littérature disponible plus de 10 000 relevés de vitesse d’érosion sur 255 sites, gérés de manière conventionnelle ou avec des pratiques de conservation des sols. De manière générale, les estimations pour «les sites forestiers et les prairies permanentes suggèrent que la conversion vers ces usages serait la plus efficace», confirment les auteurs. Mais ces stratégies ne seraient pas adaptées aux situations les plus graves, notamment pour les sols d’une durée de vie inférieure à 25 ans. Dans ce cas, estiment les chercheurs, face à la lenteur du développement forestier, «la décision la plus efficace est d’adopter une stratégie avec un temps de mise en place court», comme l’introduction de couverts ou la culture en courbes de niveaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité