Aller au contenu principal

Espagne: des pluies provoquent 62 M€ de pertes dans la région de Valence

© Catastrophes naturelles

Les fortes pluies tombées le 5 novembre sur la région de Valence (Espagne) ont provoqué «plus de 62 M€ de pertes», rapporte le syndicat régional d’agriculteurs AVA-ASAJA. Dans un communiqué publié le 6 novembre sur son site internet, AVA-ASAJA chiffre les pertes de récolte à 42 M€ avec un bilan particulièrement lourd dans les cantons bordant la Méditerranée. «La culture d’agrumes est la plus affectée avec environ 15 000 ha endommagés et 20 millions de fruits qui n’arriveront pas sur les marchés», précise le syndicat qui annonce 20M€ de pertes pour cette seule filière.

Selon les premières estimations, 4000 ha de kakis ont été «gravement affectés», ce qui représente «environ 12 M€ de pertes». De plus, 1000 ha de légumes de saison sous serre et de plein champ ont été «totalement détruits» (6 M€ de pertes), et 100 ha de pépinières de fleurs et plantes d’ornement ont été touchés (4 M€ de pertes). Au-delà de ces pertes de récolte, AVA-ASAJA estime que les producteurs devront débourser 5 M€ pour sauver les cultures encore en état, et que les frais de réparation d’infrastructures (chemins, systèmes d’irrigation, serres, …) s'élèvent à 15 M€.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité