Aller au contenu principal

Espèces fourragères : maintenir le cap de la performance

Les graminées et légumineuses représentent une production complémentaire dès l’automne. De nombreux sites aident au choix des variétés.

© Gnis

Après la pandémie qui frappe, qui oserait penser qu’une pénurie alimentaire ne pourrait pas survenir ? C’était pourtant le cas en 2019 dans cinquante-cinq pays dans le monde. Et le phénomène semble s’amplifier dans certaines régions du globe. Hormis la situation sanitaire actuelle, il est constaté des prises de position révélatrices comme l’acceptation par les consommateurs des « légumes moches » ou la lutte contre le gaspillage alimentaire.
Les causes sont certainement multiples : diminution des surfaces agricoles au profit de l’urbanisation, évolution climatique, flux tendu préféré au stockage coûteux dans l’agro-alimentaire, bio agresseurs qui évoluent et des solutions de phytoprotection qui s’amenuisent… On peut aussi se demander si le développement de l’agriculture biologique ne va pas entraîner une fluctuation importante de la production d’une année sur l’autre, en fonction de la pression sanitaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité