Aller au contenu principal
Font Size

Prospective
Et si l’agriculture était plus verte en France

Le Crédit mutuel organisait jeudi 24 novembre une demi-journée de réflexion sur l’agriculture et son avenir. Plus de 400 agriculteurs et leurs partenaires ont été projetés dans un monde économique où gestion, innovation et dynamisme seront des qualités valorisées.

« La rigidité des moyens de production et les aléas climatiques engendrent une production agricole erratique », déclarait Vincent Chatellier (2e à partir de la droite).
« La rigidité des moyens de production et les aléas climatiques engendrent une production agricole erratique », déclarait Vincent Chatellier (2e à partir de la droite).
© C. P.

«Je ne crois pas en ce monde où l’agriculture européenne n’aurait pas sa place. Nous sommes près de l’Afrique du Nord. Nous avons une carte à jouer. Il faudra à l’échéance de dix ans, vingt ans peut-être, augmenter la production pour fournir ces pays-là… et que dire des besoins qui chaque jour s’expriment un peu plus sur le continent asiatique ? ». Jeudi 24 novembre, face à un auditoire fourni et attentif, Vincent Chatellier, ingénieur de recherche à l’INRA construisait son propos sur des éléments tangibles :« Chaque jour nous enregistrons dans le monde 360 000 naissances, l’équivalent de la population de votre département. » Dans les dix  ans à venir, la consommation mondiale de blé va augmenter de 15%, celle de céréales secondaires de 20%, la demande d’huile végétale va croître de 35%, la demande en viande bovine et en porc progressera respectivement de 15% et 25%. « Chaque année nous devons trouver 12 milliards de litres de lait pour satisfaire la consommation. Les perspectives de marché sont réelles », certifie-t-il. Une affirmation qui pour autant n’est pas, selon l’invité du Crédit mutuel, organisateur de cette conférence-débat, synonyme de réussite pour tous.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Publicité