Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Traitement des eaux
Et si l’eau passait des toilettes à la fourchette ?

Alors que l’accès à l’eau est de plus en plus compliqué, réutiliser les eaux usées peut faire partie des pistes pour les irrigants.

© DR

Mille hectares. C’est la surface de terres irriguées avec des eaux usées, en France. C’est peu, mais les sécheresses successives incitent de plus en plus d’agriculteurs, mais aussi de collectivités ou entreprises, à se pencher sur cette solution. Car pour mettre en place un tel système, il faut bien sûr que l’eau usée ait une utilité toute l’année, et pas uniquement durant la période estivale. « C’est toujours un projet de territoire », explique Nicolas Condom. Cet ingénieur travaille depuis vingt-cinq ans dans le domaine industriel, notamment sur la réutilisation des eaux non conventionnelles et sur la gestion des eaux et des sols salés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

D’une exploitation à l’autre, des impacts du simple au double
Sur le pont en plein cœur de la crise qui cloître la majorité des Français chez eux, les agriculteurs s’adaptent avec courage à…
Machin'Agri Saison 1 #épisode4
Découvrez l'épandeur Ploeger AT4103 trois roues. 
Intergénérationnel, le palet fait des adeptes
Jeu traditionnel des départements de la Vendée et du Poitou, le palet n’a rien d’une activité ringarde et séduit les grands comme…
Pour l’avenir du métier : anticiper la reprise
La MFR Saint-Loup-sur-Thouet et la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres ont noué un partenariat depuis deux ans pour améliorer…
Le laboratoire Qualyse produira des tests de dépistage
Très attendue, la décision prise par arrêté le 5 avril donne le droit aux préfets d’autoriser les laboratoires vétérinaires à…
Lezay, Parthenay : plus de cotations actuellement en Deux-Sèvres
A Lezay, comme à Parthenay, les acteurs des marchés sont inquiets. Les cotations n’ont plus lieu depuis deux semaines alors que…
Publicité