Aller au contenu principal

JA
« Exigez local et de saison »

Interview de François Thabuis, secrétaire général adjoint des Jeunes Agriculteurs.

François Thabuis
François Thabuis
© N. C.

Pouvez vous dresser un bilan de la journée AgriDej’: Approvisionnement local et de saison ?
Soixante jeunes agriculteurs de toute la France se sont mobilisés sur le quartier d’affaires de La Défense où circulent 160 000 salariés chaque jour. Les visiteurs étaient curieux de connaître nos revendications, 300 repas chauds à emporter 100 % JA à 10 euros ont été proposés, dont le fameux hamburger « Mac JA » !  L’Agri Dej est donc un succès en termes d’image auprès des consommateurs qui nous soutiennent pour un prix juste et des produits locaux, et aussi en termes de communication auprès des entreprises et des acteurs de l’approvisionnement des cantines, sensibilisés à notre cause grâce au slogan que nous avons martelé : « Exigez local et de saison dans votre assiette pour vous, pour votre entreprise ! »


Que doivent améliorer les entreprises et collectivités locales pour que l’idée de s’approvisionner en local et de saison soit efficace ?
L’envie est là. Plusieurs initiatives, dont certaines portées par des JA, se mettent en place. Il reste à les multiplier et à les améliorer, grâce à tous les acteurs ! II y a récemment des évolutions législatives favorables avec l’introduction d’un critère de proximité dans les appels d’offres de la restauration collective. Mais ce n’est pas suffisant. Il faut structurer de véritables filières territorialisées, soit un regroupement des productions, de la transformation et de la distribution à l’échelle des territoires. Pour cela nous avons besoin de politiques publiques qui soutiennent des investissements mais aussi de l’animation, en particulier en profitant de la réforme de la PAC. Il faut donc sensibiliser les élus et leur dire de ne pas faire du ponctuel mais du durable ! Ce message pour des actions collectives et territoriales s’adresse aussi aux acteurs privés de la restauration d’entreprise que nous allons bientôt rencontrer.

Avez-vous prévu d’autres types d’évènementiels pour sensibiliser acteurs et consommateurs à cette notion ?
L’Agri Déj’de La Défense est vraiment le top départ d’une déclinaison en régions d’actions de sensibilisation des consommateurs et les acteurs de la restauration. Nous avions aussi donné des pistes d’actions dans notre rapport d’orientation 2010. Il faut faire connaître les initiatives qui existent déjà : en Vaucluse et en Ariège des JA participent à des plateformes d’approvisionnement avec l’aide des conseils généraux et chambres d’agriculture. Notre plan d’actions sera décliné suite à cette opération Agri Dej’ en fonction des problématiques locales, du contexte régional, des démarches et initiatives déjà entreprises par les JA sur ce dossier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité