Aller au contenu principal

Explosion à Beyrouth: les meuniers français envoient 500 tonnes de farine au Liban

Les entreprises de meunerie ont fabriqué et transporté ces marchandises en un temps record face à l’urgence», souligne l’ANMF.
© G. Omnès

«Les meuniers français offrent 500 tonnes de farine de blé à la population libanaise» endeuillée par l’explosion au port de Beyrouth, annonce un communiqué de l’ANMF (meunerie) le 10 août. Un premier chargement de 250 tonnes est parti le 9 août de Toulon à bord du porte-hélicoptères Le Tonnerre, précise la fédération professionnelle. Une seconde cargaison a été envoyée le 11 août. «Les entreprises de meunerie ont fabriqué et transporté ces marchandises en un temps record face à l’urgence», souligne l’ANMF, qui ajoute que «d’autres initiatives pourront être prises pour prolonger cet esprit de solidarité». De son côté, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a indiqué, le 9 août sur Twitter, que «plus de 660 t de produits alimentaires sont en cours d’acheminement» vers le Liban (produits céréaliers et laitiers). Le pays risque «d’avoir à brève échéance un problème de disponibilité de farine», craint la FAO (Nations unies), l’explosion survenue le 4 août ayant notamment éventré des silos de céréales. Selon le dernier bilan disponible, la déflagration a fait au moins 158 morts, 6000 blessés, des dizaines de disparus et des centaines de milliers de sans-abris.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité