Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

La Blonde d’Aquitaine déterminée à prendre sa place sur scène

Le syndicat départemental tenait son assemblée générale mardi 13 mars à Secondigny. L’organisation du national de la race à Moncoutant était au cœur des échanges.

Sept commissions vont être mises en place pour permettre l’organisation dans les meilleures conditions du concours national Blonde d’Aquitaine qui se tiendra mi-septembre à Moncoutant.
Sept commissions vont être mises en place pour permettre l’organisation dans les meilleures conditions du concours national Blonde d’Aquitaine qui se tiendra mi-septembre à Moncoutant.
© N.C.

C’est par l’organisation d’un national que la race blonde d’Aquitaine célébrera sa vingtième participation au salon de Moncoutant. Mardi 13 mars, lors de l’assemblée générale de l’association départementale présidée par Didier Gaborit, l’événement était à l’ordre du jour. Les 21, 22 et 23 septembre, près de 700 animaux seront réunis au cœur du bassin allaitant des Deux-Sèvres. Le bocage est une terre d’élevage. Les éleveurs de Parthenaises et de Limousines seront aux côtés de leurs confrères pour l’affirmer.


Une telle organisation est un défi. Les 35 adhérents du syndicat départemental sont mobilisés. Avec les membres du comité des fêtes de Moncoutant, organisateur de la foire, ils se sont répartis dans sept commissions. « La tâche est telle qu’il faut partager les responsabilités et le travail », explique Didier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal
Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais…
Publicité